BLR

BLR

 BLR

   ©   P.Rocher 2006

Un peu d'histoire

Le Périgord est riche en souvenirs de la civilisation dite des pierres plantées. 

Menhirs et dolmens sont nombreux dans notre région et les lieux appelés peyre levade, peyre plantade, peyre pincade (pierre levée, pierre plantée, pierre dressée) sont fréquents.

 

Le nom de Tresséroux (1365) vient de l'occitan médiéval tres serors, les trois soeurs ; il a vraisemblablement pour origine les trois sources situées à quelques dizaines de mètres de la chapelle.

On peut supposer que les celtes aient vénéré ces trois sources et que Tresséroux ait été très tôt un lieu sacré.

 

L'abbaye féminine bénédictine de Ligueux, dont dépendait le prieuré de Tresséroux, a été fondée en 1115 par Géraud de Sales, disciple de Robert d'Arbrissel, fondateur de l'abbaye de Fontevraud.

 

L'abbaye de Ligueux, qui suivait la règle de saint Benoît, était dirigée par une abbesse, Maximira, fait non exceptionnel au 12e siècle. Elle était un lieu de prière et d'accueil mais aussi le centre d'une importante entreprise agricole, dont Tresséroux était l'une des granges monastiques satellites, un lieu d'essartage et de culture dans la vallée de la Beauronne.

 

 

                                                                                                                                                                                                                   ©  P. Rocher 2009

site officiel la chapelle de Tresséroux
tresseroux logo

       La chapelle de

          Tresséroux ®